www.jaimaplace.com

Languages

La Nordiques Nation a fait vibrer Ottawa

Partout où elle passe, la Nordiques Nation laisse sa marque et n'a plus besoin de présentation. Samedi, pas moins de 1500 mordus, qui vouent un culte sacré au retour de leur équipe chérie à Québec, ont envahi les gradins de la Place Banque Scotia, à Ottawa, plus que jamais accueillis à bras ouverts.

Dans les faits, certaines estimations faisaient même état de la présence de plus de 2000 personnes. Difficile à quantifier avec exactitude, puisqu'en plus des 24 autocars bondés qui ont quitté Québec pour le trajet d'environ cinq heures, plusieurs se sont présentés dans la capitale fédérale par leurs propres moyens afin de se faire voir et entendre lors du match entre les Sénateurs et les Oilers d'Edmonton.

En plus des mentions dans différents médias canadiens, la Nordiques Nation avait le luxe de profiter de la visibilité offerte par la diffusion du match sur CBC, dans le cadre du «Hockey Day in Canada».

«Ils veulent tous nous faire savoir à quel point ils veulent revenir dans la Ligue nationale. Ce qu'ils ne savent pas, c'est à quel point nous voulons les revoir aussi! Québec a toujours été une superbe ville de hockey», a-t-on pu entendre en ondes, au deuxième vingt.

Hockey - La Nordiques Nation a fait vibrer Ottawa

Beaucoup de gens arborant du bleu ont envahi la Place Banque Scotia, samedi. 

© Agence QMI - Darren Brown

Des appuis massifs

En plus de cet habituel support médiatique, autant les amateurs des Sénateurs que l'organisation elle-même ont maintes fois applaudi la persévérance des irréductibles Québécois!

«Encore une fois, c'était parfait! L'organisation des Sénateurs nous a montrés plusieurs fois au tableau indicateur et on a vraiment été accueillis en rois. À chaque voyage, ça devient de plus en plus le fun», a commenté après coup Jérôme Landry, co-fondateur de la Nordiques Nation et animateur à CHOI.

En plus de savourer les impacts positifs de leur mission, les membres de la Nordiques Nation apprécient que les appuis à leur cause regorgent.

«Le but n'est plus de passer un message à Gary Bettman (le commissaire de la LNH), parce qu'on pense qu'il a compris. On ne veut pas avoir l'air de manifestants et c'est ce que les gens d'Ottawa, comme ailleurs où on est allé, apprécient.

«Plusieurs fois aujourd'hui (samedi), on s'est fait arrêter dans les couloirs, parce que les amateurs des Sénateurs nous félicitaient. Plusieurs montraient même leurs messages en faveur du retour des Nordiques sur des pancartes. On ne peut pas demander mieux», a expliqué Landry.

À venir

La Nordiques Nation va à nouveau frapper dans les semaines à venir. Les 3 et 4 mars, environ 400 personnes se déplaceront à Boston pour l'affrontement entre les Bruins et les Islanders de New York.

Puis, le clou de la saison se déroulera les 7 et 8 avril, lorsque quelque 1000 partisans se taperont 14 heures d'autocar jusqu'à Detroit pour un duel entre Red Wings et Blackhawks de Chicago.

Stéphane Cadorette